La culture kawaii au japon

par | lundi, 31 août 2020 | Culture | 0 commentaires

La culture kawaii au Japon

Si vous êtes habitué à regarder des animes, des Drama asiatiques ou si vous êtes un peu familier avec le pays du soleil levant, le terme kawaii (kawa-I-I) ne devrait pas vous être inconnu. C’est l’un des mots japonais les plus couramment utilisés, et pourtant, au-delà de sa prononciation le terme kawaii à une valeur historique et à jouer un rôle important dans le développement social et de l’industrie japonaise et peut être considéré comme un véritable mouvement révolutionnaire.

La naissance du phénomène kawaii

Cette culture a donc été propulsée vers les années 1970. Au départ, les jeunes lycéennes ont commencé à utiliser un style de d’écriture avec des lignes fines et arrondies en y ajoutant des cœurs ou des étoiles, donnant un effet enfantin au texte en opposition au style rectiligne et uniforme des kanjis (système d’écriture Japonais). Ce style fut dans un premier temps interdit dans les écoles, mais il a été très vite popularisé par les marques japonaises par le biais de campagnes publicitaires utilisant ce style d’écriture en percevant le fort potentiel commercial auprès du jeune public.

L’évolution du kawaii

L’engouement pour le kawaii ne s’est pas contenté de ne rester qu’un simple style d’écriture et à rapidement gagner le domaine de la mode. L’explosion de sa popularité peut s’expliquer également par un besoin du jeune Japonais d’exprimer leurs différences et de s’échapper du strict système japonais, notamment le port de l’uniforme toujours obligatoire dans la plupart des établissements scolaire au Japon. Ainsi les filles ont commencé à personnaliser leurs vêtements en leur ajoutant des accessoires mignons et colorés et les garçons ont également commencé à s’y mettre pour être assorti çà leur petite amie, les couples kawaii sont une manière d’exprimer leur couple en oppositions aux mœurs japonais vieillissantes pour qui les démonstrations publiques d’affection sont considérées comme un blasphème.

Harajuku le quartier kawaii

 Harajuku est un quartier populaire de Shiba, situé dans la capitale de Tokyo. C’est ici que les jeunes japonais viennent s’amuser et s’éloigner de la contrainte du système japonais et du port d’uniforme. C’est également un endroit très branché et dynamique ou les modes naissent et se créent et qui est très prisé des touristes voulant connaitre les dernières tendances extravagantes du vêtement kawaii japonais.

Hello kitty, l’ambassadeur kawaii du japon

Hello kitty est le personnage mondialement connu lancé par la marque japonaise Sanrio. C’est cette mascotte qui a l’apparence d’un chat sans bouche. Ce personnage phare qui était initialement prévu pour plaire aux enfants avant de captiver le cœur du public féminin et qui ne s’est pas contenté de conquérir seulement le marché japonais, mais aussi le marché américain et français.

Aujourd’hui devenu aujourd’hui une marque à part entière, Hello kitty se place aux côtés de Pikachu comme ambassadeur d’Osaka, la troisième plus grande administration territoriale du Japon.

Le kawaii n’es pas unanime au japon

Bien que la culture kawaii ai incontestablement aidé le Japon à s’exporter dans d’autres continent comme le nôtre, une partie de la population et des hauts dirigeants du gouvernement pensent cependant que cette image extravertie et enfantin véhiculé par le kawaii aurai plutôt tendance à donner une image peu sérieuse et ridicule du Japon à l’extérieur.

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous aimerez lire