Les grands principes de la fondation Armee du Salut présentés par Sylvie Laroche

par | mercredi, 30 septembre 2020 | Culture

Depuis sa création en 1865 par William Booth, la fondation Armée du Salut œuvre pour l’annonce de l’Évangile de Jésus-Christ et à soulager les détresses humaines, sans distinction. Quels sont les grands principes de l’armée du Salut? Sylvie Laroche Armée du Salut, ancienne directrice nous les donne pour enrichir notre culture générale!

L’annonce de l’Évangile de Jésus-Christ

La fondation Armée du SalutThe Salvation Army en anglais, est un mouvement international protestant créé par un pasteur méthodiste. À ce titre, sa mission première s’articule autour de l’annonce de l’Évangile de Jésus-Christ. Apporter la bonne nouvelle à tous est son credo. La mission de ce mouvement international évangélique est basée sur la Bible. Motivé par l’amour de Dieu, son ministère est de prêcher l’Évangile de Jésus-Christ. Afin de répondre aux besoins humains en son nom, sans discrimination.

Sylvie Laroche Armee du Salut commence par expliquer que la fondation n’a pas de doctrine spécifique par rapport au courant du protestantisme habituel. Les doctrines de la fondation sont enracinées dans le méthodisme qui est issu d’un réveil religieux au XVIIIe siècle sous l’impulsion de John Wesley.

Qui est William Booth?

Étant pasteur de cette église méthodiste, le fondateur William Booth prend pour doctrines de son association celles de ce courant religieux. Le salut étant offert à tous, tout être humain peut être touché par la grâce de Dieu. L’Armée du salut définit ses principes de foi en onze articles. Ceux-ci reprennent trait pour trait les bases du fondement de la doctrine de la chrétienté. Les Saintes Écritures bases de la foi en un seul Dieu à travers la Sainte Trinité, Père, Fils et Esprit saint.

Quelle place occupe le Christ dans l’Armée du Salut?

“Pour l’Armée du Salut, Jésus-Christ est à la foi Dieu et homme” explique Sylvie Laroche. Le péché originel est la source de l’entrée du péché dans le monde. L’armée croit en l’œuvre du salut et celle de la réconciliation effectuée par le Christ sauveur à travers ses souffrances et sa mort sur la croix. Aussi, l’Homme doit-il se repentir de ses péchés pour le salut de son âme. La foi, source de toutes les grâces et l’obéissance à Dieu, conduit à une vie sanctifiée dans l’attente du retour du Christ pour accéder à la vie éternelle.

Le soulagement des détresses humaines

Secourir, accompagner, reconstruire, telle est la devise de la fondation Armée du Salut. Ayant vu le jour dans les districts pauvres de Londres, la fondation milite pour donner aux plus déshérités des conditions de vie meilleures. À ce titre, des actions ponctuelles et stratégiques sont menées pour l’atteinte de ces objectifs.

Sylvie Laroche Armee du Salut parle des aides aux plus démunis

Secourir s’entend de ce que tout est mis en œuvre pour porter assistance à ceux qui sont dans le besoin. Dans cette optique, la fondation gère des auberges pour sans-abri, des foyers pour enfants, des maisons pour personnes âgées, pour mère et bébé.

Globalement, la fondation porte secours aux mineurs, aux personnes exclues, aux migrants, aux minorités et aux personnes avec un handicap. Il en est de même après les sinistres naturels. L’Armée du Salut est généralement le premier organe de secours non gouvernemental à arriver avec de l’aide après une catastrophe naturelle, humaine ou tout autre sinistre. Ainsi, de l’ouragan de Galveston de 1900 aux États-Unis en passant par le tremblement de terre San Francisco en 1906 à l’ouragan Katrina en 2005, sans oublier les attentats du 11 septembre 2001, l’armée du salut est un secours de taille.

“En matière d’accompagnement, la fondation armée du salut intervient dans l’évolution des couches défavorables de la société” précise Sylvie Laroche Armee du Salut. Des personnes à accompagner dans la société ne manquent pas. Du coup, des actions spécifiques sont menées un peu partout dans le monde. En France, ces actions peuvent être déclinées en initiatives spontanées.

Quant à la reconstruction, elle participe de l’œuvre utile constituant à procurer de nouveaux logements aux sinistrés des catastrophes comme les tremblements de terre, les incendies. De même, les victimes de guerre voient souvent leurs habitations détruites dans des combats. Une fois la paix de retour, un effort de reconstruction est indispensable. Ce que ne cesse de faire la fondation qui est un perpétuel bâtisseur non seulement d’habitats, mais aussi d’humanité.

Commentaires

0 commentaires

Vous aimerez lire