Tout savoir avant de faire un baptême en parapente

par | jeudi, 10 décembre 2020 | Voyage | 0 commentaires

Le tourisme nature a explosé en 2020 suite aux drôles de conditions de vie qui ont empêché de nombreux voyages internationaux. En France, les destinations touristiques ont vu leur fréquentation exploser, uniquement grâce aux français qui ont délaissé l’étranger. De nombreux professionnels du tourisme vert ont du aiguiller leurs clients vers des activités outdoor comme l’eau-vive, la randonnées, le canyoning ou encore le parapente. Si vous avez été tenté ou si l’occasion pourrait se produire pour les prochaines vacances, voici les conseils de Pierre avant de faire un saut en parapente. Pierre est moniteur de parapente pour son école de parapente Ailéments à Grolières dans les Alpes Maritimes.

Le parapente donne-t-il le vertige ?

De nombreuses personnes s’interdisent de faire un baptême de l’air en parapente pour cause de vertige. Regarder la rue depuis le 4ème étage ou d’encore plus haut leur est impossible, du coup ils pensent que ce n’est pas une bonne idée de se mettre dans une sellette et de voler avec un moniteur.

vol en parapente

Pourtant, il faut surtout se demander si ces mêmes gens sont à l’aise en avion, car c’est précisémment avec ce mode de transport qu’il faut comparer. Il n’y a pas de vertige en parapente car nous volons. Pour une raison ou une autre, nos sens sont adaptés au vol et le mouvement ainsi que la portance du parapente font qu’il n’y a aucun problème.

Ce qu’il peut se passer est le al de l’air, cela n’a rien à voir avec le vertige mais s’apparente aux malaises que l’on peut ressentir en mer ou sur la route

Comment décolle-t-on, est ce physique ?

Un décollage en parapente peut consister en une course comme en quelques pas, cela dépend du vent que le pilote rencontre en face de lui et qui économisera d’autant la marche. Il faut savoir que le phénomène de portance est progressif, aussi, plus vous allez courir vite et plus ce sera facile, et plus vous pourrez encore accélérer. La sellette va vous alléger puis vous tirer, vous n’aurez une fois en l’air plus qu’à vous installer confortablement.

decollage de parapente

S’il y a quinze ou vingt kilomètres par heure de vent, vous allez littéralement vous envoler après seulement quelques pas. Tout dépend aussi de la pente depuis laquelle vous vous élancez : plus il y a de pente et plus le parapente va décoller vite

Comment se passe le vol ?

Confortablement installé dans votre sellette devant le moniteur qui pilotera, vous évoluerez à une quarantaine de kilomètres par heure, n’hésitez pas à vous couvrir en conséquence. Vous pourrez disposer de vos bras et mains pour prendre vos photos et discuter avec le moniteur de parapente qui vous expliquera plein de choses et commentera le paysage. Vous pourrez rester en l’air si le pilote exploite des ascendances, sinon vous vous laisserez glisser vers l’atterrissage

Comment fait-on pour atterrir ?

Comme pour le décollage, la vitesse de l’atterrissage dépendra des conditions météorologiques et du vent rencontré. Le pilote se posera face au vent et vous aurez à courir un peu ou à vous vautrer sur les fesses. Elles sont de toute façon protégées par une énorme mousse de protection pour amortir les chocs.

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Vous aimerez lire